• La folie n'est pas à la limite de l'irrationnel

    ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR

     

     

    La folie n'est pas à la limite de l'irrationnel

     

    Parfois, la frontière entre réel et imaginaire semble si mince que les deux univers donnent l'impression de se fondre ensemble.

    Intrigant, n'est-il pas ?

    Mais quelle est donc cette histoire mystérieuse qui s'apprête à être contée ? Un marin perdu en mer faisant face au kraken, un détective rivalisant avec un fantôme, ou encore un autre monde ouvrant ses portes au nôtre ?

    Rien de tout cela. Non, vraiment.

     

    Il s'agit d'une simple fille, une lycéenne. Elle se nomme Linsey.

    Elle n'est en aucun cas une personne sentimentale qui viendra en aide aux plus démunis. Pourquoi ? Car voir les autres pleurer, souffrir face à ses agressions l'a fait sourire. Elle aime ça, se moquer. Depuis toute petite à maintenant, elle n'a eut de cesse d'être une gamine vaniteuse qui se prend pour une princesse presque reine et à se donner des faux airs de pétasses qui croit avoir le monde à ses pieds.

    Elle a gâché des années scolaires à bon nombres d'élèves. Elle a tapé, battu dans le seul but de jouer la victime... Elle a toujours rit en voyant des larmes d'implorations.

     

    Elle s'est toujours montrée sûre d'elle : bonne note, libre d'aller où elle veut, aucune limite. Mais... bientôt, sa vie allait changer.

     

    18h00, elle revenait du lycée. Elle commença à faire ses devoirs. Ses parents n'étaient pas là ce soir.

     

    19h30, Linsey venait de finir son travail. Elle entreprit donc d'aller cuisiner et manger. Alors qu'elle mangeait son repas dans la solitude et la monotonie, elle repensa à son rêve de la veille. Il était étrange. Elle revoyait le corps flotter à une hauteur de tabouret au dessus du sol, la tête penchée, le regard livide. Ce corps ressemblait étrangement à celui de sa grande sœur. Elle frissonna aux souvenirs de ce cauchemar. Mais, en y repensait, elle n'était pas là. Aujourd'hui, Miriame, sa sœur, était absente au lycée. Linsey l'avait appris par une des amies de son aînée. Par déduction, elle devrait être à la maison.

     

    20h00, elle venait de finir son repas. Elle débarrassa tout, nettoya la table, et passa le balais, histoire de ne pas laisser de miette par terre. Linsey parti se laver. Ses gestes étaient automatiques. On aurait presque dit un robot. Elle se déshabilla et laissa tomber au sol ses vêtements. Elle observa son corps fin, presque trop maigre, devant le miroir. Elle avait la taille fine, la poitrine généreuse et les hanches assez larges pour que sa morphologie soit comparable à celle d'un sablier. Elle était svelte, la peau ferme. Son sempiternel bracelet au poignet droit.

    Ses cheveux étaient coupés du côté droit, un side cut. Ceux de gauche, noirs et ondulés, lui tombaient un peu en dessous des épaules. Son visage lumineux était devenu terne. Plus un sourire.

    Elle alla donc sous la douche se laver, cela dura 20 minutes. Puis, elle sortit et se sécha. Elle enfila des vêtements qui lui servaient de pyjama. Elle remis tout en place et sortie de la salle d'eau.

     

    20h40, elle était dans sa chambre. Le fait de ne pas avoir de nouvelle de sa sœur commença à l'énerver. Miriame, qui se disait supérieure et qui était apparemment «l'enfant parfait de la famille» n'avait pas prévenue la cadette de son absence. Elle sorti donc de sa chambre, comme un ouragan. Elle ouvrit violemment la porte de la chambre de sa sœur. Linsey espérait trouver des informations sur les potentiels lieux où Miriame pourrait être. Tss... elle doit encore être dans un hôtel avec un mec qu'elle ne connaît même pas. Et, après avoir allumé la lumière, Linsey se retourna et regarda la scène. Elle en était blanche de peur. Sa sœur, Miriame, fidèle à son rêve, était pendue. Une prémonition ? Non, ça n'existe pas. Simple coïncidence.

    Et pourtant... chaque détail de son rêve était retranscrit sur les murs, le sol, le lit et le corps de sa sœur. Les mêmes coups, la même position, le même regard.

    Un suicide ?

    Non, pourquoi y aurait-il autant de sang ?

    Un homocide ?

    Mais où est l'arme du crime ? Qui est le coupable ? Pourquoi avoir tué Miriame ?

    Une réponse qui satisfit Linsey lui parvint en tête : Elle n'a pas du faire son travail correctement. Linsey sourit. Elle n'a que ce qu'elle mérite, cette sal*pe.

     

    21h20, elle rentra dans sa chambre. Demain, je l'enterrerais dans le jardin. Elle esquissa un sourire, et frémit légèrement. Un très léger rire sarcastique lui échappa des lèvres. Maintenant, cette pourriture ne me gâchera plus mon existence. Intérieurement, Linsey remercia l'inconnu qui avait commit ce meurtre.

     

    Les quelques premières heures de la nuit passèrent...

     

    4h23, Linsey sursauta, et se redressa, en transe. Un autre cauchemar ? Cette fois-ci, c'était un homme. Erwan était l'unique 'client' de Miriame à être entré dans cette maison. Dans le rêve, il était allongé sur les marches de la cave. Il suppliait qu'on ne le laisse pas mourir. Une traînée de sang montrait qu'il avait rampé. Une pelle se leva, sale de terre, et s'abattit sur la tête d'Erwan. Ce sera dommage qu'il lui arrive quelque chose, c'était bien de 's'amuser' avec lui. Puis, Linsey haussa les épaules et se rendormit.

     

    La nuit passa...

     

    10h17, Linsey se réveilla tranquillement. Elle entreprit sa routine matinale quotidienne : lavage, petit-déjeuné, habillage, brossage de dent, coiffage, maquillage.

     

    11h13, elle prit des gants, une pelle et alla au fond de son jardin. Là, il y avait deux vieilles cabanes. Sur l'une d'elle était gravée Linsey, et sur l'autre Miriame. Depuis toute petite, Linsey enterrait ses animaux décédés dans sa cabane. En effet, elle était juste posée sur la terre. C'était devenu un cimetière précieux aux yeux de Linsey, les seuls personnes qu'elle aimait était enterrée dedans.

    Elle ouvrit sa cabane et regarde les quelques tombes qu'elle avait placé étant jeune. A cette époque, tout allait bien pour elle. Mais avec le temps... Enfin, là n'est pas la question.

    Linsey sortit et referma soigneusement la porte. Enfin, elle ouvrit celle de la cabane de Miriame. Elle commença à creuser le sol. Sa pelle fit soudain un bruit étrange. Comme si elle coupait de la chair, en sortant la pelle du sol, un léger filet coulait le long de la pelle. A l'aide de ses mains -munis de gants- elle gratta le sol et y découvrit le visage de sa sœur... Elle creusa à l'endroit de où devait être le corps mais rien. Juste la tête. Quelqu'un devait l'avoir décapitée.

     

    12h30, son ventre gargouilla. Linsey rentra chez elle manger quelques pâtes et un fruit. Elle nettoya la vaisselle et la table. Elle décida de descendre à la cave, pour voir si le corps de Miriame n'avait pas été mis dans l'incinérateur de chez eux.

     

    13h00, Linsey ouvrit la porte de la cave et descendis l'escalier. Elle avait oublié d'allumer la lumière, mais bon. Elle savait combien il y avait de marches et les obstacles à éviter... Enfin, c'est ce qu'elle croyait. Alors qu'elle allait poser son pieds sur une marche, elle senti une boule. Elle pris son portable et mis la LED. Un corps reposait au sol... Celui d'Erwan, dans la même position que dans son rêve, quand il avait perdu son dernier souffle.

    Un... un rêve ?

    Elle vérifia de la main et non : le corps était bien réel. Linsey fit abstraction de ce qu'elle venait de voir et descendit les marches. Une odeur de sang la prit à la gorge. Elle avait du mal à respirer tant l'odeur était forte et infecte. Elle posa sa main droit sur le mur et chercha à taton l'interrupteur. Lumière.

    Il y avait une flaque de sang au sol. Sûrement le sang d'Erwan, puisque la traînée laissée par son corps partait de là. Elle détourna le regard, l'incinérateur. Des jambes y dépassait. Elle reconnu la cicatrice que sa sœur s'était faite étant jeune.

    Linsey commença à pleurer de panique. Elle se retourna. Le meurtrier serait-il là ?

    Tout en tremblant, elle mit la totalité du corps de sa sœur dans l'incinérateur. Puis, elle prit le corps d'Erwan par les pieds et le jeta avec Miriame. Elle referma le tout. Puis, elle démarra l'incinérateur. Comme leur âme, le corps de Miriame et Erwan partaient en fumée.

     

    14h07, Linsey commença à nettoyer tout en réfléchissant.

    Deux fois. Deux fois que je fais un rêve qui s'avère vrai. Des prémonitions ? Aurais-je... un don ? Des facultés ignorées, dites inexistantes ?

    Elle se demanda qui pourrait être le meurtrier. Pourquoi Erwan était-il là ?

    Enfin terminé, Linsey monta les escaliers et y trouva un portable. Elle le reconnut : celui d'Erwan.

    Elle le mit dans sa poche. Peut-être qu'elle y trouverait des informations.

     

    Le week-end passa... Lundi et mardi aussi. C'était là nuit qui mène à mercredi.

     

    5h00, un étrange bruit de craquement sortit Linsey de ses pensées. Elle n'y fit pas attention et replongea dans ses réflexions. Elle n'arrivait pas à dormir. Cela faisait un moment pour elle qu'elle n'avait eut aucun cauchemar. Et la jeune adolescente attendait avec impatience un rêve prémonitoire où ses parents seraient morts. Elle les imagina leur corps allongé sur le lit, sauvagement mutilés, le visages méconnaissables, l'arme plantée dans un mur.

    Et sans s'en rendre compte, Linsey plongea doucement dans un doux sommeil.

     

    6h30, le réveil sonne. Elle devait se préparer pour aller au lycée. Juste une matinée, après je pourrais rester tranquille à la maison.

    Mais, elle repensa à la façon dont elle avait imaginé secrètement ses parents morts la veille. Avec une once d'espoir, elle décida de pousser la porte de la chambre de ses parents. Une odeur de renfermée, de mort, de sang se dégagea. Alors que la porte était à peine en train de s'ouvrir, elle l'a poussa et contempla la scène.

    Comme elle l'avait imaginé, ses parents étaient morts. Chaque détail était là. Sa volonté était exaucée. Elle commença à rire d'un son cristallin et pourtant psychopathique.

    Elle laissa un dernier brin de rire s'évanouir dans sa bouche.

    Elle sorti de la pièce et ferma à porte. Mais une question lui traversa l'esprit... Comment mes pensées sont-elles devenues réalité ?

    Quelqu'un, quelque chose savait ce qu'elle pensait et l'espionnait. Quand mon tour sera-t-il arrivé ?

     

    Elle commença à s'inquiéter. Qui était ce démon ? Que me veut-il ? Qui est-il ?

     

    Elle rouvrit la porte de la chambre de ses défunts parents et reprit le couteau. Elle s'enferma dans la salle de bain. Quelque chose était accroché au couteau. M-mon bracelet ?

    Il était couvert de sang. Elle lâcha l'arme et se regarda dans le miroir. Elle était couverte de sang. Un sang qui n'était pas le sien...

     

    Fin ?

    _______________________________________________________________________________________________

    Ce texte a été écrit dans le cadre d'un tournoi (www).

    Thème : Votre récit doit être réaliste, mais en nous laissant penser qu'il est fantastique. Un peu comme un incident bizarre, mais qui au fond a une incroyable explication rationnelle. Un peu comme un récit de stephen king.

    Texte de mon adversaire : Mrs Swadloon


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 09:04
    Ouah ! J'aime beaucoup ton histoire, et j'avoue avoir trouvé un petit côté King, là-dedans. Merci beaucoup pour ta participation, maintenant j'attend le texte des autres, aha !
    2
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 10:52

    Mon Dieu Tsunn je suis amoureuse de ton texte, il est parfait !♥ Ton intrigue m'a tenu en haleine jusqu'au bout, je pouvais plus m'arrêter de lire *-* J'adore le petit côté glauque et tout ! T'as assuré ! 

    3
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 10:58

    Queen Paramount :

    Ah merci~ Bah c'est cool parce que je trouvais que j'avais un peu négligé le côté fantastique d l'histoire (surtout comparé à mon autre idée qui était censé être un détective qui ferait des découverte et tout et tout).

    Enfin, ravi que ça te plaise x)

    Mrs Swadloon :

    Aha merci beaucoup ^^

    En fait, grâce à ton commentaire j'ai réalisé que c'est en fait extrêmement dur d'être objectif sur ses propres textes puisqu'on connaît toute l'histoire avant même qu'elle ne soit écrite.

    Enfin, merci encore une fois à vous deux d'avoir lu mon pitit texte~ et j'ai hâte de lire le tien cher Swaddie (← surnom made in Eklablog, by Tsunn)

    4
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 11:03

    C'est là tout le problème ^^ En tous cas je peux t'assurer que c'est prenant x) Par contre j'ai un tout petit truc à te reprocher : y'a une faute a la fin de ton titre il me semble ^^' (#LaMeufChiante) 

    Derien~ Le mien est en ligne si tout a fonctionné normalement, y'a le lien sur l'article de QP :3 C'est pas du tout la même ambiance par contre :') Et vive ton surnom, c'est la première fois qu'on me le fait celui là x)

    5
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 11:13

    Ah oui, j'avais pas fait gaffe x) le pire c'est que je me suis relue pour éviter qu'il y ait des fautes mais j'ai oublié le titre >.> ne jamais négliger le Titre *^* Je vais aller corriger ça

    Bah, quand je vais sur ton blog le lien me met Erreur 404 et sur l'article de Queen, idem

     

    6
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 11:23

    Ptdr t'inquiète ça arrive souvent x) Plus c'est écrit gros moins tu vois la faute/pense à relire c'est universel x) 

    Oh j'ai le même problème sur le blog de Pompéius, y'a que chez toi que ça marche... Merci de l'avoir signalé, je vais essayer d'envoyer un nouveau lien pour voir si ça marche ^^'

    EDIT : je suis un gros boulet, j'ai oublié de mettre mon texte en ligne et celui de Pompéius n'est donc sûrement pas encore en ligne. Au temps pour moi >.>

    7
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 11:28

    Du coup, le lien a changé ^^"

    Haha, c'est pas grave si tu as oublié la mise en ligne. Tout le monde fait des erreurs x)

    8
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 11:29

    Ah mince ^^' 

    Bha en fait je l'avais programmé, mais je me suis trompé de date, c'est pire x)

    9
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 11:54

    Ah ouais, bah maintenant, tu sauras qu'il faut vérifier pour ne pas faire d'erreur la prochaine fois x)

    10
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 13:20

    T'inquiète mon tpe me l'a bien appris :'D

    11
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 14:54

    Ah le tpe... c'est bien chiant comme truc -.- le pire c'est que je vais devoir le refaire (redoublement ^^")

    12
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 19:40

    Oh purée deeeeeg, franchement là je compatis puissance 10000000 ==

    13
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 20:05

    Merci parce que redoubler, encore ça va... mais le tpe et puis le bac français >.>

    14
    Lundi 27 Juillet 2015 à 21:00

    Whaouh ! J'aime trop ton texteuuuuuuuuuuuuuuuh *^* Moi qui n'aime pas vraiment les textes de ce genre là j'étais complètement a fond dedans ! J'étais comme plongée au fond de l'océan ! J'aime beaucoup et j’espère que tu vas gagner ! Bonne chance !

    15
    Mardi 28 Juillet 2015 à 21:17

    Merci beaucoup x)

    c'est pas par manque de cconfiance que je vais dire ça mais je n'aurais jamais pensé que ça aurait autant plus

    16
    Mardi 28 Juillet 2015 à 21:28

    Derien x)

    Eh bien tu devrais :) 

    17
    Mardi 28 Juillet 2015 à 21:35

    X)

    Ouais bah je suis en train de m'en rendre compte !

    18
    Mardi 28 Juillet 2015 à 21:44

    Hahaha et grâce a qui ? *Très heureuse*

    19
    Lundi 3 Août 2015 à 01:30

    A toi et aussi toutes les autres personnes qui ont donné leur avis *^*

    20
    Lundi 3 Août 2015 à 16:38

    Haha oui :'3

    21
    Lundi 3 Août 2015 à 16:50
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :