• [Eklabugs - Novembre 2015] Moi, dans le fantastique

     

    Voici encore l'une des mes participations au projet Eklabugs - créé et géré par Mrs SwadloonQueen Paramount et Nyeh. Cela consiste à rassembler chaque mois plusieurs blogueurs autour d'un même sujet. Et, ce mois-ci, le thème est le FANTASTIQUE.

     

    Commençons par ce que beaucoup auront peut-être eut l'idée de faire, c'est-à-dire définir le terme "fantastique".
    Beaucoup ne font pas la différence entre le genre "fantastique" et le genre "fantasy".
       - le genre "fantastique" est l'intrusion du surnaturel ou une hésitation entre une explication rationnelle ou irrationnelle d'un phénomène dans un monde comme le nôtre -ce qui implique d'être dans un monde comme le nôtre (où la magie, à moins d'être truquée, est "impossible")
       - le genre "fantasy" est un monde autre que le nôtre, ayant son univers, et ses principes.
    Source : Portail : Fantasy et Fantastique - Wikipédia

     

    Comme œuvre fantastique, nous pouvons citer La Venus d'Ille de Prosper Mérimée où (ATTENTION SPOIL) nous pouvons hésiter entre un mécanisme dans la statue et un meurtre prémédité ou une stature tueuse vivante.

    Comme œuvre fantasy, il y aurait Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien où l'histoire se déroule dans un tout autre monde que le nôtre et ayant son univers, ses règles, ses principes.

    Mais, il est tout autant possible de mélanger les deux, comme dans Harry Potter où un phénomène surnaturel arrive dans notre monde (Harry est un sorcier dans "notre monde" - fantastique) et, où un autre monde où être un sorcier est tout aussi banale qu'être boulanger (fantasy).

     

    Voilà pour les explications. Mais moi, dans le fantastique, ça serait quoi ?

    Ouais, en gros quoi vous dire ? Mon livre préféré ? Mon personnage préféré ? Disons que j'ai du mal avec cette notion de "préférence" parfois. Je vais plutôt vous parler de ma jeunesse, l'époque où je croyais encore que l'imaginaire n'existait pas mais faisait partis de ce monde où je vis. Ce sera donc quelques petites anecdotes.

     

    • Au CD, début CE1, je pensais que les licornes existaient. Je voulais attendre d'avoir 10-11 ans pour en commander une au Père Noël. Pourquoi cet âge ? Car je me disais que mes parents accepteraient plus que je demande au Papa Noiël un cheval à cet âge qu'à l'âge que j'avais à l'époque.

    • A table, chez moi, je n'étais pas forcément très sage. Je ne voulais pas finir de manger, je râlais, etc... Donc, pour me faire peur, mon père me faisait croire qu'un ogre était dans les escaliers de la cave et, si je ne finissais pas mon assiette, l'ogre viendrait (et pour renforcer ces dires, il toquait sous la table avec son poing de sorte à ce que je pense que l'ogre faisait du bruit dans les escaliers). Bon, je n'ai jamais été traumatisés par cette "supercherie", et à dire vrai ça fonctionnait plutôt bien avec moi.

    • Jusqu'à la 5ème, environ 12 ans, quand on me racontait une histoire, ou si je regardais un film du genre surnaturel, ou dame blanche, etc... quand j'allais me coucher, ou me levais la nuit, j'avais extrêmement peur. Je faisais en sorte de me cacher bien sous la couette, je prenais 5 minutes avant d'oser sortir mon bras à l'air et allumer ma lampe de chevet, une fois chose faite, j'attendais quelques instants avant de regarder de ma chambre, je faisais gaffer à ne pas poser mes pieds trop près de mon lit (qui sait, une main aurait pu m'attraper le pied), je m'abaissais pour voir si quelqu'un était sous mon lit, j'allumais toutes les lumières pour me rendre à l'endroit voulu et faisais très attention dès que j'ouvrais une porte, j'avais peur de me retrouver face à un miroir... Voilà, ce comportement durait environ 2 semaines, 1 mois et ensuite ça allait mieux. Maintenant, je m'en bas les steaks. Je peux lire n'importe quelle creepypasta, n'importe quelle histoire, je n'en aurais que faire.

    • Une fois, j'ai cru voir la silhouette, l'ombre de Peter Pan (le dessin animé Disney) sur mon plafond, je devais avoir 8 ans ou quelque chose comme ça. (Après, je me suis endormis et ai fait le rêve que je pouvais voler).

    • Quand je regardais un dessin anime fantastique (donc, la joie, le bonheur et tout et tout), j’espérais que ça arrive dans ma vie. Et parfois encore, j'imagine que cela soit encore possible dans ma vie.

    • Quelque chose d'assez commun, j'avais des amis imaginaires. J'ai même fait une découverte incroyable - plus de l'ordre de la science mais comme quoi, l'imagination c'est utile pour faire des découvertes ! Je devais avoir quoi ? 9 ans peut-être, et j'avais proposé à mon amie imaginaire de venir dormir avec moi, je lui ai donc expliqué de quel côté il fallait qu'elle soit, etc... Logiquement, quand je m'endors seule d'un côté du lit, le lendemain je suis étalée en plein milieu, et bien pas cette fois. Même si elle est imaginaire, mon inconscient a fait que je ne l'ai pas écrasée, que je n'ai pas bougé. Autrement dit, ceux qui ne veulent pas dormir dans un lit à une place de peur de tomber, sachez que vous ne tomberez pas (à moins d'être persuadé qu'un mur est là pour vous retenir) car votre inconscient sait qu'il y a un danger.
    Enfin, je dis "l'inconscient", mais peut-être que c'est autre chose.

     

    Et enfin, c'est fini. J'espère que ça vous aura plus et à une prochaine fois !

    __________________________________________________________________________________________________

    Crédits :

     

    Enavres* : [Eklabugs] Mon fantastique - ChtiteFourmi : [Eklabugs] Le fantastique serait-il ... ? - Eyael_ : Projet Eklabugs : Anatomie du fantastique - LaPetiteBlogueuse : [Eklabugs] It's fantastique ! - Sname : / - Nyeh : [Projet Eklabugs] Fantastic !


  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Décembre 2015 à 01:34

    Quand j'étais petite, j'avais des affreux bourdonnement dans les oreilles la nuit et je croyais que ce bruit, c'était des monstres qui venaient pour m'attraper alors je me cachais sous les couverture en retenant ma respiration — ce qui avait tendance à empirer les choses ! Tes anecdotes m'ont rappelé certaines histoires de Stephen King avec des enfants qui ont peur dans leur lit. Ou le film d'animation Monsters Inc.

      • Dimanche 6 Décembre 2015 à 09:48

        Cela n'a rien avoir mais... ton avatar me fais peur ! J'ai l'impression qu'il me regarde... oh

    2
    Mardi 1er Décembre 2015 à 20:10

    Des anecdotes amusantes à lire! J'avais moi aussi un ami imaginaire que j'avais (apparemment) appelé "petit garçon", mais tout ça m'a été raconté par ma famille car je ne m'en souviens pas... Sinon et bien j'avais aussi peur de me lever la nuit, rien que de marcher 30 secondes dans le couloir, je me faisais tout les scénarios possibles et inimaginable dans ma tête!

    3
    Mardi 1er Décembre 2015 à 20:58

    Et dire que tout ça nous est forcément arrivé (enfin pas forcément tout mais quelques unes de tes anecdotes :D)
    Moi aussi gamine je voulais une licorne, je flippais sur les creepypasta de l'époque et j'avais 'et j'ai toujours ... Enfin je crois) des potes imaginaires (dans mes rêves mais chut faut pas le dire :D)

    4
    Mardi 1er Décembre 2015 à 21:33

    Partir de Mérimée pour en arriver à Harry Poter, fallait l'oser et ce fut justifié 
    Qu'est ce que j'ai pu être hanté par ce livre que je devais étudier pour les cours. Au collège j'ai eu un prof fanatique de Propser et Ionesco ...
    M^me si j'ai été hanté, je pense que tout vient de là malgré tout car il réussissait je ne sais trop comment à dédiaboliser certains passages ... 

    Par contre dans les anecdotes, il m'arrivait parfois de me coucher sous mon lit pour être sûre qu'il n'y ai rien qui ne vienne s'y cacher pendant que je dormais sans que cela ne me réveille ...
    Pour ce qui est de la licorne je rêve encore parfois qu'elle existe vraiment happy

    5
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 22:36

    Hey, salut tout le monde !

    En lisant vos commentaires, je me suis dit une chose "Tiens, faudrait aussi que j'aille lire leur texte" mais une impression étrange est venue envahir mon esprit... Logiquement, j'ai un moyen rapide via mon article pour accéder à vos articles. Mais quelle con, sans les crédits !

    Je n'étais pas très réveillée pour cette session, déjà j'oublie de mettre Eklabugs dans le titre et une semaine après, je m'aperçois qu'il manque autre chose... (Et j'en profiterais aussi pour corriger mes fautes... mon dieu, mes yeux vont devenir aveugles !)

    Mais avant toute chose, je me dois de vous réponde !

    Eyael_ :

    Ah... les anecdotes, nos peurs d'enfants, n'empêche on avait de l'imagination à cette époque. Mais pour ton oreille ça c'est arrangé ? (sans vouloir être trop indiscrète)

    Sname :

    Petite sadique, je ne vous permet pas (← cela est de l'humour). Oh, tu lui avais donné un surnom, c'est chou ^.^ et le surnom en soit en chou aussi !

    Héhé, je ris de tes peurs (vengeance ! *^*)

    Nyeh :

    Et oui, la vie d'enfant c'est bien un truc que l'on a en commun sans s'être passé le mot (en gros, des points communs sans avoir fait le mouton parce que l'un avait eut l'idée de quelque chose et pas nous - à quelques exceptions près peut-être pour certains).

    "Le vœux d'avoir une licorne", je n'étais donc pas la seule à en espérer une un jour !

    (Je ne dirais rien !)

    ChtiteFourmi :

    En passant par Le Seigneur des Anneaux (n'oublions pas !).

    Oh ! Moi aussi, je l'ai découvert en cours (en 5ème plus précisément)... Les nuits, un vrai calvaire ! Héhé, c'est con hein ! D'avoir un prof comme ça ! Plus sérieusement, il faut se dire que cette époque est révolu, maintenant tu auras peut-être un prof qui affirmera haut et fort que tout se ramène à sa matière (ah... sacrée prof de Français, même les TPE c'est en lien avec sa matière)

    Le lit est quand même une anecdote célèbre dans l'univers enfantin

    Revendiquons notre licorne !!!!

    6
    Dimanche 6 Décembre 2015 à 09:45

    Je ne me souviens pas avoir vraiment eu d'ami imaginaire :'( Quand je m'ennyais, je m'inventais des compagnons de jeu même si je savais qu'ils n'existaient pas ^^ L'avantage, c'est que je pouvais jouer en faisant volontairement abstraction de tout les gens autour de moi... Et quand il m'arivait de parler toute seule, mes petits camarades devaient surement me prendre pour une folle ^^

    7
    Vendredi 11 Décembre 2015 à 21:37

    Bah c'est pas grave, va. Tout le monde n'en a pas forcément eut de meilleurs amis dans sa vie, tu sais !

    Héhé, les amis de jeu ! Ha, c'était la belle époque tout ça

    Peut-être mais tu t'en fous, au moins tu avais ton univers transportable avec toi !

    8
    Samedi 12 Décembre 2015 à 10:29

    Oui, c'était assez pratique ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :